Conseil des sages de la ville d'Arles Instance de démocratie participative

Oct/17

27

Le projet Herpy l’Arlésienne est sur les rails

Il s’agit de la commémoration des manifestations de solidarité entre Arles et cette petite commune des Ardennes. Une solidarité manifestée dans un premier temps par les arlésiens à la fin de la grande Guerre, envers les habitants de Herpy, un village détruit à plus de 95% lors des derniers combats de 1918 et du retour de gratitude témoigné par les habitants de ce petit bourg de 200 habitants qui, à la suite des inondations de 2003, à Arles, sont parvenus à réunir 3000€ pour secourir les arlésiens.

Cette dernière manifestation a inspiré Nicolas Koukas qui, à cette époque élu au devoir de mémoire et référent du alors conseil dit « des Anciens », a chargé les conseillers de réfléchir à un renforcement du lien existant entre les 2 communes. Une commémoration prévue pour 2019, anniversaire centenaire de ces manifestations d’entraide et de solidarité .

Le Conseil dit aujourd’hui des Sages, travaille sur ce thème depuis plus de 2 ans et c’est tout récemment que vient d’être constitué, à son instigation, un comité de pilotage auquel participent plusieurs structures associatives et institutionnelles de la ville. Présidé par Rémi Venture, il a pour mission de coordonner les différentes manifestations qui jalonneront cette année d’anniversaire ici et là-bas.

L’heure était donc venu de se rencontrer. Une délégation constituée de Nicols Koukas, adjoint au maire d’Arles et conseiller départemental, Rémi Venture, directeur de la médiathèque, Thérèse-Annie François, aujourd’hui élue déléguée devoir de mémoire, et 4 membres de la commission du Conseil des Sages en charge de cette commémoration, sont allés à Herpy devenue l’Arlésienne pour y rencontrer les élus et responsables institutionnels locaux. La date choisie a été celle du 19 octobre dernier, date anniversaire de la bataille du Moulin d’Herpy que les herpiats, les élus et le représentant de l’état commémorent chaque année, en souvenir des nombreux soldats qui y laissèrent la vie et de la destruction quasi totale de leur village.

Un déplacement destiné à resserrer des liens que les élus à la mémoire d’Arles confortent chaque année et qui a permis aux différents délégués de rencontrer le président de la Communauté de Communes, Renud Averly, sa collaboratrice Alexa Duru, Claude Regnier, Maire d’Herpy l’Arlésienne, Françoise Léopold, 1ère adjointe au Maire de Rethel en charge de la culture et conseillère communautaire ainsi que leurs différentes collaboratrices. Une première réunion destinée à s’informer les uns et les autres et à commencer à mettre en place des niveaux de réflexion et de concertations qui auront à traiter des différents aspects de cette commémoration.  Qui, rappelons le, ne se résumera pas à une énième cérémonie devant les monuments aux morts mais se veut le coup d’envoi d’une fraternité renforcée entre les 2 communes concernées qui se déploiera dans tous les domaines : touristique, économique, culturel, éducatif… D’ores et déjà quelques jalons ont été posés qui seront renforcés dans les semaines et mois à venir.

Une rencontre émouvante : Rémi Venture gardait depuis toujours le diplôme décerné à ses arrière-grand-parents, par les autorités ardennaises pour le soutien accordé à une famille de Herpy. Il a profité de son déplacement là-bas pour tenter de retrouver des descendants de cette famille et, à sa grande surprise y est parvenu. C’est donc un 20 octobre au matin, qu’il s’est présenté, accompagné du maire Claude Régnier, chez Paul Hamel et son épouse résidant toujours à la même adresse que leurs aïeux et dans la maison reconstruite grâce à l’aide des arlésiens, et qu’ils se sont retroucés devant une tasse de café pour évoquer et échanger des souvenirs familiaux. Grâce à ces retrouvalilles et leur communication sur les réseaux soxiaux, une autre famille arlésienne s’est manifestée, muni d’un même diplôme d’aide à une autre famille. Ce qui incite le président du comité de pilotage du projet Herpy l’Arlésienne à faire appel à nos concitoyens pour qu’ils recherchent tous les documents, photos ou autres se référant à cette époque et à ces manifestations de solidarité : « Ils peuvent me contacter à la médiathèque, me confier leurs documents, souvenirs,objets. Le plus grand soin leur sera accorté et nous les restitueront intacts à leurs propriétaires légitimes… » A nos greniers, malles et souvenirs, donc ! 

<<

>>

Agenda

mars 2020
L M M J V S D
« Déc    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031