Conseil des sages de la ville d'Arles Instance de démocratie participative

Archives | juin 2013

Juin/13

21

Le CDS en séminaire

 

 

 

 

 

Le séminaire 2013 du Conseil des Sages d’Arles s’est déroulé, comme c’est devenu la tradition, au Parc Naturel Régional de Camargue.

Accueillis par le directeur Didier Olivry, les Sages s’étaient donné pour thèmes de travail, la Démocratie Participative en pays d’Arles, son fonctionnement, ses perspectives (le matin) et un bilan des études et projets élaborés et finalisés au cours des 7 premières années d’exercice du CDS (l’après-midi).

La matinée a permis de recevoir, dans un premier temps,  la vice-présidente du Conseil Régional PACA, Nathalie Lefèbvre, venue évoquer le rôle de la Région en matière de démocratie de proximité, ainsi que la signature de le Charte Régionale de la Démocratie Participative qui en a été à la fois la consécration et  l’affirmation de la volonté régionale de la faire vivre et fonctionner dans toues ses dimensions.

La deuxième partie était consacrée à l’accueil de représentants des instances de démocratie de proximité de la ville d’Arles dans le but de mieux les connaître et de mieux se faire connaître d’eux afin d’envisager un partenariat actif dans les divers projets ou études destinés à profiter à l’ensemble des citoyens arlésiens.

La décision a été prise de se rencontrer régulièrement pour faire le point sur les actions en cours de part et d’autre, sur celles qui pourraient être entreprises en coopération active ou, le  cas échéant sur celles pour lesquelles une mobilisation plus importante des bénévoles actifs de la cité pourrait se révéler nécessaire. Le but poursuivi s’inscrivant naturellement dans le cadre d’une recherche de l’intérêt général des arlésiens celui-ci primant systématiquement les intérêts particuliers.

Françoise Ponsdesserre, présidente du CIQ de Trinquetaille, Robert Rocchi, pour celui de Pont de Crau et Gérard Quaix, présidant le CIV de Raphèle se sont révélés partisans déterminés d’une telle collaboration qui répond à une aspiration générale souvent exprimée de voir les travaux et les études des bénévoles de toutes les structures être officiellement reconnus par les élus et techniciens en charge des dossiers.

 

 

 

 

 

 

Tel était le thème de base du séminaire 2013 du CDS, avec, comme vocation principale de se pencher, sur le cadre règlementaire de son exercice, ses compétences, la diversité de ses études et projets et les moyens dont il dispose pour les mener à bien.

Accueillis comme c’est devenu la tradition au Parc régional naturel de Camargue et son directeur, Didier Olivry, les Sages avaient invité la vice-présidente du Conseil Régional  Nathalie Lefebvre déléguée, en particulier, à la démocratie de proximité.

Celle-ci présentait alors, la genèse de la décision régionale de faire de ce thème un des éléments essentiels du fonctionnement de la démocratie en PACA, un volontarisme concrétisé par l’élaboration et la signature d’une Charte Régionale de la démocratie.

Ce cadre ainsi défini confirme la légitimité des différentes instances qui ont été mises en place à tous les niveaux pour donner à des citoyens bénévoles et actifs les moyens de participer aux décisions qui concernent : « L’intérêt général, le bien-être et le bien-vivre ensemble de tous les citoyens sur l’ensemble du territoire, en ne faisant pas du prêt à porter, mais du sur mesure. »

Une intervention suivie de questions posées par les Sages mais aussi par les représentants de comités d’intérêts de quartier et de village invités par le CDS à participer à ce séminaire consacré à une problématique sur laquelle ils travaillent tous les jours de leur vie associative et bénévole.

La demande récurrente étant celle de la reconnaissance et du retour sur les études et dossiers élaborés au sein de ces instances de démocratie de proximité par les élus en charge des politiques locales.

La deuxième partie de la matinée était consacrée au partage des expériences des structures représentées, à commencer par les CIQ et CIV arlésiens avec lesquels le CDS souhaite entamer une coopération étroite et travailler de façon complémentaire et concertée sur des problématiques concernant l’ensemble des citoyens, que ce soit au niveau communal, à celui du département, de la communauté d’agglomérations, voire de la Région, chaque fois que cela concerne le citoyen, l’habitant ou l’usager arlésien .

Une position qui rejoignait celle des présidents présents qui demandaient que des réunions de concertation et d’évaluation des travaux en cours au sein des différentes structures soient régulièrement programmées afin de rendre leurs travaux plus efficaces lors des prises de décisions par les élus.

L’expérience des autres étant manifestement profitable à tous, les Sages avaient invité le vice-président du Comité communal de concertation de Saint-Martin de Crau, Jean-Marie Caillot, afin qu’il leur fasse part de son mode de fonctionnement et d’en tirer, si nécessaire, des propositions applicables au CDS arlésien.

L’après-midi était consacré au bilan (consulter le compte rendu précédent) des études, actions et dossiers qui ont été préparés et présentés au cours de ses 7 premières années d’exercice.

Positif  très souvent (Guide des seniors, Livre Blanc, revitalisation du commerce au centre ville, sécurisation autour du nouveau collège Mistral…),  il témoigne de la qualité et de la compétence du travail effectué par les Sages, ainsi que de sa crédibilité acquise au fil des ans auprès des élus et techniciens de la ville.

D’autres participations aux études en cours leur ont été confiées  parmi lesquelles on peu citer : le projet de l’aménagement « Rive Droite du Rhône » appelé à devenir un des plus structurant de la ville après celui des anciens ateliers SNCFLe collège international des cultures méditerranéennes pour la réalisation duquel les Sages ont entamé des travaux depuis plusieurs années – des saisines de la ville dans le domaine de la réalisation de la parité hommes-femmes dans les institutions publiques – la communication et la concertation dans les projets urbanistiques de la ville impliquant la mixité sociale et générationnelle

Notons qu’à l’occasion de ce séminaire, le Directeur Didier Olivry à suggéré un autre thème d’étude, celui de l’aménagement et du rééquilibrage de la fréquentation des 2 plages d’Arles, Piémanson et, depuis son rachat  par le Conservatoire du littoral, celle du domaine de  La Bélugue.

Au demeurant, un séminaire de travail qui a su tracer les grandes lignes du fonctionnement du CDS dans les année à venir et dont la pérennisation a encore été affirmée par le référent, élu municipal en charge de la démocratie de proximité, Nicolas Koukas : « Son existence, née de la volonté du Maire Hervé Schiavetti, n’est aujourd’hui remise en cause par aucune des composantes du conseil municipal.  Le CDS existe, travaille, fonctionne et continuera de le faire quels que soient les résultats des élections à venir. » Et de conclure qu’il était fiers de cette instance qu’il a contribué à mettre en place et qui aujourd’hui fait la démonstration de son utilité au travers des études, projets et préconisations qu’il adresse au Conseil municipal.


Agenda

juin 2013
L M M J V S D
« Avr   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930