Conseil des sages de la ville d'Arles Instance de démocratie participative

Archives | avril 2011

Une dizaine  de producteurs de légumes ,de vins , de miels ,d’huile d’olives ou encore de taureaux de Camargue se sont regroupés au sein du « Rendez-vous paysan » afin de commercialiser en vente directe leurs productions. Cette nouvelle forme de gestion économique de l’agriculture locale comporte de nombreux avantages ; pour l’exploitant qui retrouve le juste prix de son travail et pour l’acheteur qui est assuré d’obtenir un produit issu d’une agriculture raisonnée. L’inauguration du magasin de ventes qui se situe sur l’avenue de l’Abbé Pierre ( Rte des Stes Marie de la mer) a été inauguré le vendredi 22 avril par M. le Maire d’Arles en présence de nombreux membres du Conseil dees sages.

Avr/11

26

PROJET DE SIGNALETIQUE NUMERIQUE – ARLES

Madame Michelle HAMARD et Messieurs Jean-Marie GUILLOT et Pierre BRINI ont assistés au nom du Conseil des sages de la ville d’Arles à la présentation du projet de signaletique numérique que la Municipalité souhaite mettre en place. Voici les grandes lignes de ce projet qui fera l’objet d’une implication importante de notre conseil au travers de la commission : Aménagement Urbain et Programmation.

La Ville d’Arles souhaite expérimenter un dispositif de signalétique lumineuse et numérique à forte valeur ajoutée d’usages, avec de nouvelles applications destinées aux arlésiens, aux

visiteurs de la ville et aux commerçants du centre ville. Utilisant un design simple et des technologies innovantes, le projet est intitulé « Les Caminales d’Arles ».

Renouveler la signalétique urbaine, c’est afficher, enrichir et renforcer le positionnement de la ville d’Arles, une ville laboratoire de la modernité solidement attachée à ses racines. Le

projet « Les Caminales d’Arles » combine des connaissances, techniques, scientifiques et technologiques variées, qui « fabriquent » un dispositif inédit et exclusif renouvelant la

signalétique urbaine. C’est un procédé sans équivalent qui est envisagé, avec une combinaison inédite de différents registres de médias programmables, pour revisiter des parcours urbains, aussi

bien touristiques que coutumiers, et permettre ainsi de :

-Vivifier la ville et faciliter la vie des arlésiens comme des visiteurs,

-Tonifier et diversifier l’offre patrimoniale et culturelle: plus accessible à tous, mieux

« comprise » par chacun,

-Stimuler les ressources locales : commerçants, hôteliers, entrepreneurs, étudiants, artistes, adhérents des associations …

La capacité technique d’adaptation des nouveaux médias mis en oeuvre offrira la possibilité à la signalétique urbaine de se caler sur les rythmes de la Ville, d’évoluer en même temps

que la vie arlésienne en se faisant l’écho des événements en cours, et de pavoiser la Ville aux « couleurs » de chaque événement. Elément essentiel du dispositif, des tablettes lumineuses fonctionneront comme des bornes

actives, vecteurs de contenus informatifs, récréatifs et de socialisation. Ces tablettes (en fait les coffrets de comptage ERDF actuellement en place, mais qui seront naturellement

réinventés dans le cadre du projet) deviendront ainsi les supports d’une signalétique lumineuse d’un nouveau genre : les Tabaluz.

Les Tabaluz marqueront de leur empreinte le panorama Arlésien, et deviendront de nouveaux objets « intelligents » pour un mobilier urbain « participatif », sollicitant à la fois :

– Les acteurs socio-économiques : commerçants, hôteliers restaurateurs, associations, etc …, en tant que « sources » de contenus (par exemple, parcours « Gastronomie

et Art de vivre », ou informations sur des temps forts de la vie arlésienne : les férias, les Suds, les RIP, ARELATE, …)

– Les services publics : informations pratiques de la Mairie ou de l’Office du Tourisme, horaires d’ouverture et tarifs d’entrées dans les monuments, l’agenda des activités et animations, parcours PMR – sourds et malentendants – non voyants, …

– Les usagers, qui pourront interagir avec ce média d’un nouveau genre et inscrire leur empreinte virtuelle dans la ville. Il ne s’agit donc pas seulement ici de fonctionnalités de type « orientation », et encore moins

d’un dispositif dont la vocation principale serait esthétique, pour ne pas dire ornementale, mais bien d’une démarche à forte valeur ajoutée citoyenne associée à une indéniable dimension innovante.



Comme le souhaite et le pratique leur président, les conseillers ont à coeur d’être présents lors des manifestations publiques et privées de la ville d’Arles auxquelles ils sont invités à participer.

Dans quelque domaine que ce soit. C’est ainsi que tout dernièrement, certains d’entre

Jean-Marie Guillot accroupi au centre. Jean-Claude Guigue à l'extrême droite

eux se sont rendus à l’assemblée générale annuelle de la régie de quartier REGARDS, dont, par ailleurs, Jean-Marie Guillot, référent au CDS, est le président.

Anciens articles >>

Agenda

avril 2011
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930