Conseil des sages de la ville d'Arles Instance de démocratie participative

Conformément aux souhaits émis à l’occasion du dernier séminaire du Conseil des sages qui fêtait alors ses 10 ans d’existence, il apparaît que le partenariat Ville / CDS a pris un tournant décisif, celui de la reconnaissance par les élus de la qualité des travaux menés depuis ses premiers jours par ce qui était naguère le Conseil des Anciens.
Une reconnaissance dont Jean-Claude Guigue, président de cette structure de démocratie participative de proximité, se félicitait lors de la cérémonie traditionnelle des voeux au Conseil Municipal et aux partenaire, le 17 janvier, à son siège, ancienne école Léon Blum. Il en tenait pour preuves, les nombreuses rencontres et interventions, au cours desquelles les élus ont exposé les projets et perspectives de la cité sollicitant souvent une participation des Sages aux différentes études et aux comités de pilotage. Il rappelait ensuite quelques uns des dossiers en cours d’étude ou de réalisation menés par les différentes commissions de travail : un projet Herpy l’Arlésienne visant à la commémoration en 2019 de la solidarité entre cette ville des Ardennes détruite lors des dernières batailles de la Grande Guerre et reconstruite avec l’aide d’Arles et, en retour, l’aide apportée par celle-là à sa marraine, lors des inondations de 2003 – un projet de manifestation sur plusieurs jours autour de l’édition et du Patrimoine, dans une ville qui en est très riche – le suivi du Livre Blanc II destiné à aider la ville et ses techniciens dans le domaine de la propreté, de la voirie des déplacements et de la sécurité – la parution dans les jours qui viennent d’un guide des seniors numéro 2 qui permettra aux familles, et à tous les citoyens de trouver réunis en un seul opuscule tous les renseignements recherchés lorsque une personne âgée de leur entourage est concernée – le développement de la communication du CDS non seulement régulièrement mis à jour et consultable sur
le site  officiel de la ville, et aussi grâce à une information régulière destinée aux 45 conseillers qui, à l’image du Conseil Municipal sont inscrits au CDS . Elle a aussi la mission de proposer des visites, des rencontres destinées à se faire mieux connaître, à mieux connaître son territoire et ses ressources ainsi qu’ à aller voir ce qui se fait ailleurs pour éventuellement s’en inspirer.
En somme un ensemble de citoyens, aujourd’hui pour la plupart à la retraite, qui souhaitent mettre au service de leurs concitoyens les expertises et les connaissances acquises au cours de leur vie professionnelle. Pour eux, la vie active continue, sous une autre forme, sous-tendue par la volonté de se mettre au service de la cité.

L’après-midi se clôturait par une dégustation de galettes des rois.

 

Ils étaient une trentaine présents ce mardi 6 décembre au siège du CDS, à l’ancienne école Léon Blum pour recevoir Patrick Chauvin, premier adjoint au maire. Venu découvrir le fonctionnement de cette instance de démocratie participative qui vient de fêter ses 10 ans d’existence, il souhaitait, par la même occasion, présenter les projets structurants de la Ville pour les mois et les années à venir. Une liste complète et exhaustive, sans langue de bois et en toute convivialité. Il a présenté les projets d’urbanisation et de création d’activités en particulier sur la zone nord de la ville, évoqué l’évolution de la ZAC des Minimes au moins pour les mois à venir, fait part des espérances qu’il nourrissait pour la Ville et des démarches destinées à les réaliser que les élus, rassemblés autour du Maire Hervé Schiavetti mettaient en place pour optimiser au mieux les (insuffisantes) ressources financières de notre cité et pour réaliser des partenariats susceptibles d’aider à leur réalisation.
Il affirmait enfin vouloir associer les sages à ces projets, chaque fois que leurs compétences le justifieraient.

Devenu aujourd’hui le Conseil des Sages, il s’interrogeait:

Fin de Partie ou Nouveau départ ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un séminaire particulièrement studieux destiné à pointer du doigt  les améliorations à apporter dans le travail des Sages de la Ville d’Arles, si les élus d’abord sondés par questionnaire puis invités à assister aux travaux, le jugeaient utile à la Ville et aux citoyens arlésiens. Disons le tout de suite, la réponse a été plus que positive puisque les élus présents à l’une ou l’autre des 2 journées du séminaire, voire aux 2 (les 13 et 14 octobre derniers) ont confirmé leur confiance et leur adhésion à l’existence de cette instance de démocratie participative de proximité, dont le rôle, purement consultatif est l’étude de dossiers concernant le mieux vivre dans la cité, dans toutes ses dimensions, affirmant même vouloir travailler avec elle et l’intégrer dans certaines des études que la Ville mènera dans les domaines de la santé, du développement urbain, du développement du tourisme, de la culture, du patrimoine, du mieux-vivre ensemble.
Une attitude qui satisfait les sages qui par ailleurs ont su mieux préciser leurs méthodes de travail visant à informer et à intégrer le plus de conseillers possible dans leurs études. Ils ont aussi défini un système de communication plus efficace aussi bien en interne que vers l’extérieur décidant d’utiliser tous leurs réseaux et tous leurs liens associatifs pour se faire mieux connaître, pour inciter d’autres citoyens à les rejoindre pour jouer pleinement leur rôle de lanceurs d’idées et répondre aux saisines des élus sur des dossiers ou projets touchant à tous les domaines de la vie publique. Une mission à laquelle ils ont été préparés par leur parcours professionnel et leur expérience humaine. Ils sont retraités pour la plupart et ont décidé de mettre, bénévolement,  leur temps libre et leurs compétences au service de tous les arlésiens.
Les élus ne s’y sont pas trompés, les techniciens non plus puisque le Directeur Général des services municipaux et le Directeur du Cabinet du maire étaient eux aussi présents lors de la journée de restitution des conclusions du séminaire, le 14 octobre dernier en salle d’Honneur de l’Hôtel de Ville. Le maire, Hervé Schiavetti concluait d’ailleurs en disant : « Nous vous appuierons dans tout ce que vous faites, vous aurez accès à tous les services… »
En conclusion le Conseil des Sages a décidé de repartir sur sa lancée après avoir affiné son mode de fonctionnement selon des méthodes adaptées aux évolutions de la vie moderne avec pour seuls critères le professionnalisme, l’engagement bénévole et la volonté de contribuer au travail des élus dont il dépend afin de mieux servir avec eux tous les intérêts de l’ensemble de ses concitoyens.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Anciens articles >>

Agenda

janvier 2017
L M M J V S D
« Déc    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031