Conseil des sages de la ville d'Arles Instance de démocratie participative

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour cette reprise des travaux des commissions mises en place au Conseil des sages,  celle consacrée à l’urbanisme avait invité David Grzyb, conseiller municipal en charge des grands projets urbains, de l’urbanisme, du développement économique, de l’aménagement du territoire et des politiques foncières ainsi que 1er vice-président de la communauté d’agglomération ACCM (Arles Crau Camargue Montagnette) et président de la SEMPA (syndicat d’économie mixte du Pays d’Arles) . Et donc à tous ces titres l’interlocuteur incontournable de ceux qui ont décidé de réfléchir sur tous ces thèmes qui concernent au premier chef l’avenir de leur cité.

C’est avec beaucoup de précision, de franchise et de bonne volonté que l’élu a fait le tour de l’ensemble des projets en cours ou à venir pour la ville d’Arles : Rive Droite, papèteries Etienne, circulation et contournement autoroutier, parkings de délestage et transports en commun, Pont de Crau et son Plateau, le Port de Plaisance, l’ancienne caserne des pompiers…

Un balayage complet des problématiques qui se posent ou se poseront à Arles sans oublier  la prochaine enquête d’utilité publique sur le PLU (plan local d’urbanisme) qui sera arrêté au printemps prochain et que tous les arlésiens pourront découvrir et commenter soit à la chapelle des Trinitaires soit sur le site de la ville.

Tous ces thèmes intéressent particulièrement les Sages, qui rappelons le, ont un parcours professionnel et une expertise  mis au service de la cité et de son conseil municipal. Et sur lesquels, comme d’habitude,  ils vont réfléchir pour,  si le cas se présente, répondre à des saisines éventuelles que leur confieraient l’élu.

Celui-ci d’ailleurs se disait prêt revenir à la demande pour apporter ses éclairages, ses informations et répondre aux questionnements qui pourrait en découler.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le but final n’étant pas de jeter l’anathème sur qui ou quoique ce soit, mais bien de relever les anomalies faciles à corriger sans trop de frais, en proposant des solutions simples pour y parvenir et remplissant ainsi son rôle de soutien au Conseil Municipal et aux services techniques de la ville afin de rendre celle-ci plus agréable aux citoyens et plus accueillante aux touristes dont le nombre s’accroit sans cesse et promet un devenir exponentiel.
On se souvient qu’un premier Livre Blanc avait été préparé il y a quelques années sous la houlette de Pierre Brini et de Robert Brun. Cette nouvelle mouture a été prise en charge par Tille Ch’ien et Dieter Ehrlich, citoyens arlésiens comme leurs noms ne l’indique pas et époux à la ville, associés à Louis Laboret et Christian Réglier.
Pendant plusieurs mois ils ont arpenté centre ville, quartiers, villages et hameaux, repérant les corrections qui avaient été réalisées depuis le premier Livre Blanc, notant les nouvelle défaillances, les photographiant, les localisant en proposant des remèdes faciles à appliquer et n’entrainant pas des dépenses somptuaires. C’est pour cela qu’on ne trouvera pas là les problèmes concernant la voirie dans son ensemble, mais plutôt des réparations ponctuelle à réaliser, ni tout ce qui pourrait entrainer de gros investissements qui d’ailleurs sont du ressort des édiles et responsables municipaux, voire même de l’intercommunalité.
Réparti en 3 chapitres, sécurité, propreté, voirie et en 800 photos commentées, ce Livre Blanc II est consultable sur le site de la ville au chapitre Conseil des Sages. Une clé USB a été remise au Maire d’Arles, au 1er Adjoint, aux élus délégués à ces différents chapitres ainsi qu’aux services techniques de la ville concernés. Etaient en effet présents à l’assemblée plénière du Conseil des Sages tenue traditionnellement en Salle d’Honneur de l’Hôtel de Ville, Eric Gatté, directeur général des services techniques, Bertrand Schaeffer, directeur de la propreté et des espaces verts, Stéphane Faure, à la direction du service voirie, déplacement et réseaux, et Max Chaumeil, chef de service de la police municipale. Tous confirmaient l’intérêt d’une telle entreprise pour les aider à gérer leurs services, précisant que certaines des anomalies constatées avaient déjà été révisées et s’engageant à poursuivre régulièrement la concertation avec les Sages dans les domaines qui les occupent.
En effet, ce Livre Blanc restera ouvert en permanence, un suivi des opérations sera effectué et les corrections (anomalies corrigées, nouvelles constatées) apportées à chaque fois que ce sera nécessaire. Un système de relation directe via internet est même envisagée en particulier avec les service de la propreté et des espaces verts. le maire Hervé Schiavetti précisait même qu’il demandait aux services « d’actualiser 80 points du livre Blanc pour examiner chaque année ce qui a bougé… »
Le président du CDS, Jean-Claude Guigue félicitait les Sages ayant fait ainsi oeuvre utile au service de tous, ce qui constitue l’essence même de cette structure mise en place il y a 10 ans sous la responsabilité de Nicolas Koukas, se réjouissant de l’intérêt que les élus et les techniciens manifestent pour ces travaux et des relations directes qui peu à peu ont été instaurées entre tous et dans l’intérêt de tous. Il est loin le temps du Conseil des Anciens tels qu’il étai perçu dans la population. On sait aujourd’hui que l’expérience professionnelle la plus variée, la connaissance d’un territoire et l’engagement désintéressé des retraités mis au service de la collectivité jouent un rôle non négligeable dans l’amélioration du cadre de vie et de la cohésion de l’ensemble des citoyens qui la composent.

Mar/16

19

Le Livre Blanc II

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Anciens articles >>

Agenda

septembre 2016
L M M J V S D
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930